AnaSayfa/Accueil/Home » Arts et spectacles » Sutton: Galerie d’art plus à suivre

Sutton: Galerie d’art plus à suivre

Sutton: Galerie d’art plus à suivre

Sutton: Galerie d’art plus à suivre

À la fin du mois d’août, pendant une semaine j’ai séjourné dans une chouette maison de campagne à West Bromont pour m’offrir un camp d’écriture.

 

 

 

Sutton: Galerie d'art...

Sutton: Galerie d’art…

 

Exposition: Andrée Pelletier

Exposition: Andrée Pelletier

Cette petite maison (qui était celle d’une amie) était un vrai sanctuaire pour moi. C’était ma première expérience toute seule à la campagne. J’ai bien écrit et bien reposée. Lors de mes séjours, j’ai eu l’occasion de découvrir Sutton, la petite ville de Québec, qui fait partie de la région de Canton-de-L’Est.

Sutton est une ville en ébullition sur le plan culturel. Elle possède deux bibliothèques, une salle de spectacle, un musée d’histoire et cinq galeries d’art. J’ai eu l’occasion de visiter Galerie Art Plus qui est transformée d’une église à une galerie d’art. J’ai apprécié beaucoup cette idée d’acheter une église en vente et de la transformer à un lieu d’art. Quand j’ai visité la galerie, Danielle Moreau & Robert Roussil était en exposition. Le choix de des œuvres méditatifs de ces deux artistes convenait parfaitement à l’ambiance tranquille d’une église. J’ai pris plaisir de ma visite et ainsi j’ai réalisé une petite entrevue avec la directrice de cette galerie, l’artiste Brigite Normandin qui m’a accueillie chaleureusement.

D: Comment vous avez eu cette bonne idée de transformer une église à une galerie d’art?

B: C’est par besoin de me trouver un atelier suffisamment grand pour pouvoir faire de grands formats et aussi pour offrir des cours en assemblage. Nous sommes tombés sur cette église en vente et tout de suite nous avons vu le potentiel d’un magnifique atelier et surtout d’une galerie d’art à l’étage.

D: Qu’est-ce que vous suggérerez aux autres gens qui aimeraient le faire?

B: Ce que je peux recommander à ceux qui aimeraient en faire autant: premièrement de ne pas avoir peur du défis. De trouver un ou plusieurs partenaires qui croient au projet. De faire en sorte que l’édifice a plusieurs vocations pour pouvoir payer les dépenses. Exemples: offrir des ateliers, louer des espaces pour d’autres artistes, possibilité de faire des concerts…

 

 

D: Comment vous choisissez vos artistes et vos expositions?

B: Je choisis les artistes par appel de dossiers. Le choix se fait à l’aide d’un petit comité et ensuite (généralement) je visite l’atelier pour une sélection finale. Je favorise l’art contemporain et quelques fois je choisis des œuvres traditionnelles.

 

Tableau...

Tableau…

 

Oeuvre d'art...

Oeuvre d’art…

D: Quelles sont les avantages et les désavantages de se localiser à Sutton pour une galerie d’art?

B: Sutton devient de plus en plus reconnu pour sa vie culturelle vibrante et petit à petit, les gens se déplacent pour venir voir ce que cet endroit a à offrir. Les galeries sont de plus en plus nombreuses, symposiums et festivals s’ajoutent d’année en année. Bref, Sutton devient la destination culturelle des Cantons de l’Est. C’est certain que ceci se fait graduellement et que nous devons nous armer de patience mais, au bout du compte, ce qui est important c’est de faire rayonner l’art dans toutes ses formes.

D: Quels sont vos prochaines expositions?

B: Du 3 au 27 Septembre, «Dans ta face/ In your face» de l’artiste multidisciplinaire Andrée Pelletier est en exposition. L’exposition présentera une vingtaine d’œuvres créées sur tablette électronique, offrant des portraits très détaillés et de grande taille. En octobre Michel Hébert, en novembre et en décembre Rebelles/Rebelles seront présentées dans notre galerie.

 

 

D’autres articles de Duygu Özmekik»

 

Duygu Özmekik / Notre Anatolie / 12 septembre 2015

 

Partagez pour que vos amis aussi soient au courant…

Share with your friends / Partagez avec vos amiEs / Dostlarınızla paylaşın...
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage