AnaSayfa/Accueil/Home » Chroniqueurs » Le Parti Dachnak n’a plus rien…

Le Parti Dachnak n’a plus rien…

Le Parti Dachnak n’a plus rien…

«Le Parti Dachnak n’a plus rien à faire!» -3

Les recherches de l’académicien Mehmet Perinçek de l’Universite d’Istanbul

 

Katchaznouni: «Les activités terroristes arméniennes avaient pour but de gagner la faveur de l’opinion occidentale.»

 

Il n’a été considéré comme matière d’étude de recherche sérieuse jusqu’ici. Sans doute, la tendance des chercheurs et des autorités de préserver une certaine distance à l’égard des archives russes et arméniennes a joué un rôle important dans cette attitude. Ils sont sans doute considérés que l’utilisation des sources russes pourrait être interprétée comme une inclination vers le communisme. Cela est une autre indication qui explique que l’intention principale de la Turquie était de rendre les thèses turques sympathiques aux impérialistes occidentaux. Voila le point important.

 

Observation de Katchaznouni

 

Katchaznouni déclare en particulier qu’il a abouti à ses conclusions à la suite d’une longue méditation. Les conclusions qu’il en a tiré ne sont pas le produit d’une démarche superficielle ou la manifestation d’une faiblesse de volonté II sait que son rapport suscitera de violentes protestations. Il demande aux délégués du Dachnaksoutioun de l’écouter avec patience, sans préjugé. Délimitant la matière de son rapport, il explique qu’il examinera la période qui s’étend depuis la Grande Guerre jusqu’à la Conférence de Lausanne, la divisant en certaines phases du point de vue de la question arménienne et il précise qu’il se concentrera sur le rôle que le Dachnaksoutioun a joué dans ce processus.

 

Le premier ministre de Dachnaksoutioun présente les observations suivantes:

– Il ne fallait pas créer les unités de volontaires.
– Ces unités étaient soumises sans condition à la Russie.
– Elles n’avaient pas envisagé que l’équilibre des forces était en faveur de la Turquie.
– La décision de déportation des Arméniens était une mesure légitime prise par les Turcs du point de vue de leur défense.
– La Turquie agit suivant l’instinct de “self défense”
– L’occupation britannique fortifia les espoirs des Dachnags.
– Ce qu’ils établirent en Arménie était une dictature Dachnag.
– Ils s’étaient engagés dans le projet impérialiste de fonder un État s’étendant de mer à mer, soumis à des suggestions dans ce sens.
– Ils ont massacré des populations musulmanes.
– Les activités terroristes arméniennes avaient pour but de gagner la faveur de l’opinion occidentale.
– Il ne faut pas rechercher la responsabilité de fautes commises dans d’autres causes que ces agissements du parti.
– Le Parti Dachnaksoutioun n’a plus rien à faire que de commettre le suicide.

 

Un régiment volontaire arménien qui guidait  l'armée russe à la Première guerre mondiale contre les Ottomans..

Un régiment volontaire arménien qui guidait l’armée russe à la Première guerre mondiale contre les Ottomans..

 

Oui, toutes ces déclarations furent faites par Katchaznouni, le premier ministre de l’Arménie et fondateur du parti Dachnaksoutioun.

 

Katchaznouni considère comme le fait essentiel des relations turco-arméniennes pendant la période de 1914-1923 comme un état de guerre. Suivant ses vues, cette guerre était une période de conflit entre la Turquie et les pouvoirs impérialistes. Il ne considère pas la Turquie comme responsable de cette situation, il considère les Dachnags et les Arméniens d’un côté de cette guerre et les Turcs de l’autre. Il ne tire la conclusion que devant la victoire de la Turquie, le Dachnaksoutioun n’avait plus rien à faire que la dissolution.

 

Ces vues peuvent surprendre certains groupes. Cependant, nous savons que beaucoup d’autres hommes politiques et historiens arméniens s’étaient rendus aux mêmes conclusions. Les années qui suivent 1921, furent une période d’autocritique pour les intellectuels arméniens. Ils se trouvaient finalement en face des faits. Il n’y a pas de doute que la subjection au pouvoir bolchevique joua un rôle important dans cette prise de conscience des réalités. La nouvelle position prise contre l’impérialisme les rappela aux réalités et les rapprocha de l’alliance formée entre Lénine et Atatürk. Dans ces circonstances, les documents arméniens et dachnags appartenant en particulier à cette époque confirment les vues de Katchaznouni.

 

À suivre

 

Notre Anatolie / Bizim Anadolu / Juillet 2015

Share with your friends / Partagez avec vos amiEs / Dostlarınızla paylaşın...
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage