AnaSayfa/Accueil/Home » À la une » Le film Dilemme de Başak Büyükçelen

Le film Dilemme de Başak Büyükçelen

Le film Dilemme de Başak Büyükçelen

Le film Dilemme de Başak Büyükçelen continue à se faire parler…

Dilemme (Ikilem) de Başak Büyükçelen produit et présenté en première à Vancouver l’an dernier, récipiendaire du prix du Meilleure court métrage à la IIe Semaine du film turc de Montréal (organisé par Bizim Anadolu) et du Meilleur film étudiant lors du dernier International Film Festival Ion, est un film des antipodes comme le dit si bien son auteure. Il attire toujours l’attention.

***

Ömer Özen

Ömer Özen

Nous avons rencontré Başak Büyükçelen.

Pourriez-vous nous parler un peu des aventures de Ikilem après la première à Vancouver et à Montréal?

De retour au pays, j’ai eu une entrevue avec le journal Hürriyet. Après la parution de l’article l’intérêt pour la projection du film en Turquie a considérablement augmenté. Je l’ai montré en la présence de l’acteur principal, Ali Barkın, dans les salles de Kargart, un centre de la culture et d’art alternatif à Istanbul.

Par la suite, Ikilem parut dans la liste de sélection officielle du ‘Festival du court métrage du cercle des metteurs-en-scène’ (Directors Circle Festival of Shorts) un festival populaire des cinéastes. Le film a été parmi les 70 films sélectionnés sur un total de 3000.

Ali Barkın et Çağrı Berk sont dans le film.

Ali Barkın et Çağrı Berk sont dans le film.

Comme Ikilem a commencé à recevoir une plus grande reconnaissance, certaines universités ont proposé de l’utiliser à des fins éducatives. J’ai été invitée à des conférences et j’ai vu comment il a été reçu par les étudiants des deux premiers cycles. À l’une de ces conférences, une étudiante s’avança et dit: « J’ai bien aimé votre film, ce n’est pas parce que j’ai adoré cinématographiquement, mais aussi parce que j’ai trouvé un parallèle avec ce que j’apprends dans mes cours. Il y a plein de détermination sociologique, main dans la main avec les connaissances théoriques que je reçois. » Ce témoignage m’a fait vraiment plaisir sur ce que j’ai réalisé avec mon film.

Festival du film international ION

Festival du film international ION

Récemment, Ikilem a gagné le « Prix du meilleur film d’étudiant » au Festival du film international ION. Lors de la cérémonie de clôture Nancy Bishop, la présidente du jury, m’a dit que Ikilem recevrait une attention internationale, en particulier aux Etats-Unis, et je pourrais recevoir un soutien pour mon prochain film.

Puis, il y a eu un article dans le Hürriyet Daily News, en nommant « Ikilem » le film le plus populaire du festival. Peu après, j’ai eu une entrevue avec le journal Akşam sur le film et sa production. Il y a quelques jours, le Chain public TRT Haber m’a invitée à faire une entrevue pour leur émission « Ve Sinema! ».

 

 

 

***
Dans Ikilem, Gafur, un homme religieux, se jette à la poursuite de la jumelle identique de sa femme, une prostituée et interprète cet incident comme un signe de Dieu et tente de convaincre la femme en choisissant « la voie de Dieu », tandis qu’il éprouve confusion et dilemme avec la présence d’autres vies. Est-ce que Gafur sera en mesure d’emmener la prostituée sur « la bonne voie » ou son Dieu va le laisser seul dans le « monde des péchés? » Et sa femme qui ressemble à la prostituée?!?
***

Comment votre film a été reçu après les projections à Kargart et les autres? Est-ce qu’il y avait des scènes auxquelles le public a réagi?

L'affiche du film Ikilem / Dilemme

L’affiche du film Ikilem / Dilemme

Ikilem non seulement a été trouvé intéressant par son contenu et sa façon de production, mais aussi par son final. J’ai laissé la fin à l’imagination des spectateurs et cela a créé des interprétations et de discussions très variées dont l’une des plus intéressantes a été les propos du cher professeur Yusuf Eradam, le chroniqueur du T24: « Le foulard de couleur rouge, le symbole du désire, couvrant les jambes de l’autre femme, couvre la tête de la première, je vois cela comme une expression visuelle et symbolique comme quoi l’honneur d’une femme n’est pas entre ses jambes, mais dans sa tête. » Selon le professeur Eradam, « Ikilem fait semblant d’immoler une femme par un homme dogmatique, mais il ne perd pas la femme immédiatement. Au contraire, il laisse au public d’imaginer la fin, alors qu’il résume l’obsession sexuelle des hommes : femme vertueuse par le symbolisme de la couleur rouge, le couteau, le périnée, la peau et la tête découverte. »

Qu’est-ce- que les gens pensent de la durée du film; longue ou courte?

Les spectateurs mentionnent souvent que le film est trop court et ils aimeraient le voir comme un long métrage complet.
Comme vous le savez, la plupart du temps, peu importe une fiction ou pas nous croisons un personnage qui contredit ce que nous croyons et nous dérange. Au lieu d’en discuter, nous préférons l’ignorer. C’est pourquoi nous préférons que ce genre d’œuvres ne soit pas vue par les autres, surtout les étrangers; que cela ne montre que le côté négatif de la Turquie, du peuple ou un groupe de croyants. Avez-vous eu une telle approche concernant votre film?

Çağrı Berk est dans le film Dilemme.

Çağrı Berk dans le film Dilemme.

Il y a eu une discussion intéressante à ce sujet pendant la période de questions à la première du film à Vancouver. Bien que certains membres de l’auditoire aient fait remarquer que j’avais déformé l’Islam ou avais présenté une fausse image de la Turquie aux yeux des étrangers, le film a reçu le soutien écrasant des spectateurs turcs. Jusqu’à présent, le film a atteint le public des festivals seulement qui était prêts à le voir comme une oeuvre d’art. Une fois que le film aura atteint un public plus large, il y aura probablement des généralisations plus extrêmes.

Avez-vous des projets de films nouveaux à venir?

Dilemme sera présenté pendant le Festival du court métrage d’Akbank à Istanbul

Dilemme sera présenté pendant le Festival du court métrage d’Akbank à Istanbul

Bien sûr … Mon nouveau projet est sur une femme extrêmement religieuse et traditionnelle, et de sa connaissance du monde moderne, et aussi sur la redécouverte d’elle-même. Afin de faire la recherche et créer une base pour le nouveau scénario, j’ai fait des voyages dans les zones rurales de l’ouest de l’Anatolie. J’ai essayé de documenter la vie des femmes locales, leurs points de vue et leur rôle dans la société. J’ai l’intention de réaliser ce nouveau film en 2011.

Grâce à cette opportunité, je voudrais envoyer mon message d’amour aux membres de la Société canadienne et turque et aussi à la communauté turque au Canada pour leur soutien et leur accueil chaleureux.

 

Ikilem/Dilemme
Réalisatrice: Basak Buyukcelen
Numérique/2010
Comédiens: Çagri Berk, Ali Barkin
www.basakb.com (en angalis)

 

Ömer F. Özen / Notre Anatolie / Février 2011

Share with your friends / Partagez avec vos amiEs / Dostlarınızla paylaşın...
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage